L’Eroica: déjà un Ciclo Club, bientôt de nouveaux événements

En 1997, Giancarlo Brocci, créateur de L’Eroica, invitait un petit groupe de cyclistes enthousiastes sur les “routes blanches” de la province de Sienne, en Toscane, à la recherche de racines que leur sport semblait souvent oublier. Vingt ans plus tard, son idée est devenue un événement référence à travers le monde. Giancarlo nous aide à mieux comprendre les raisons de cet incroyable succès.

À propos de l’impact universel de L’Eroica: “ Nous donnons accès à tous ceux qui ne connaissent pas l’histoire du cyclisme, son implication, à mieux comprendre comment celui-ci a façonné nos modes de vie, nos récits. L’objet vélo est devenu le véhicule du futur, il est une solution à l’engorgement des villes, un outil pour redécouvrir nos territoires, il incarne un style de vie très sain. Voilà ce à quoi est dû le boom du vélo sous toutes ses formes dans le monde anglo-saxon. Et le phénomène atteint désormais les jeunes générations, partout ailleurs, qui jusqu’à présent ne connaissaient rien des aventures cyclistes de jadis.”  

À propos de l’Eroica Ciclo Club: “ Notre communauté parle aussi l’allemand… La majeure partie des étrangers qui participent à notre événement originel de Gaiole in Chianti sont Allemands… Et nous recevons plein de demandes pour organiser de nouveaux événements, d’Allemagne où ne nous sommes pas encore, et de partout dans le monde. Nous avons lancé notre Ciclo Club afin de rassembler cette communauté en un réseau. Nos fans partagent leurs experiences, leurs envies, ils passent du temps ensemble. Notre communauté est particulière. Ses membres sont rassemblés par les mêmes valeurs, une même vision de la vie, du devenir de l’environnement, du monde. L’objectif est de développer et promouvoir notre idée du cyclisme du futur ; nous sommes une communauté de rêveurs, qui n’est pas près de s’éteindre.”   

À propos des événements Eroica ouverts aux vélos d’aujourd’hui:  “ Nous ne sommes pas pour un cyclisme en noir et blanc. Si nous avons mis le passé en valeur, c’était pour mieux retrouver l’âme véritable du cyclisme, afin de mieux construire celui du futur. L’Eroica pour les athlètes professionnels du présent existe déjà avec les Strade Bianche. Mon concept d’un Giro Bio veut prouver que nous pouvons organiser de grands événements autrement, proprement. Et l’émergence du gravel sur tous les chemins du monde est née de L’Eroica. Nous avions besoin de nous écarter de l’asphalte, pour un cyclisme plus sûr. La Nova Eroica de Buonconvento incarne une forme innovante de granfondo. Nous allons à nouveau organiser un événement “héroïque” destiné aux moins de 23 ans. Nous connaissons notre passé, mais nous savons aussi que notre futur s’annonce brillant.” 

À propos des valeurs de l’Eroica: “ Nous sommes très attentifs à ce que nos valeurs signifient pour les plus jeunes, et les nouveaux arrivants dans le cyclisme. Redécouvrir la vérité de sa pratique, la fatigue, l’aventure, l’inattendu, la solidarité, la frisson de la conquête, l’entraide: tout cela est l’héritage de notre sport, et parle de plus en plus aux nouvelles générations. Nous avons rendu l’accès au cyclisme plus attractif mais nous savons que les gens ne viennent pas vers l’Eroica uniquement parce qu’elle est tendance. Nous inspirons aussi un style de vie, et une nouvelle manière, plus noble, de considérer le vélo.”  

Tout savoir sur les événements Eroica en 2018.

 

 

Tags

Share