Cinq routes à découvrir dans les Vosges entre Strasbourg, Mulhouse et Épinal

La route du Ballon d'Alsace, massif des Vosges à vélo, France

De Strasbourg, de Mulhouse, d’Épinal ou de tout autre point de départ qui permet d’aborder le massif, les Vosges offrent un terrain d’exception pour le pratique cycliste, l’un des plus variés de France.  Nous vous proposons cinq itinéraires routiers pour les découvrir, entre 80 et 120 km, 1 200 à 2 000 m de dénivelé positif, donc nécessitant une bonne condition physique. Chacune de ces expériences est grandiose. Itinéraires et textes sont inspirés de L’Atlas Vélo France augmenté par Strava de Claude Droussent, publié chez Solar en 2019.

DE STRASBOURG À COLMAR, LA SUBLIME ROUTE DES VINS

123 km, D+ 1 260 m.

L’itinéraire sur Strava

La Route des vins d'Alsace, entre Ribeauvillé et Riquewirh

POURQUOI La Route des vins est le grand classique du tourisme en Alsace. On peut également s’en délecter le long de ce tracé (sportif) au départ de Strasbourg, arrivée Colmar, retour en TER. Magique. Pour les visites de cave et dégustations, on reviendra le lendemain.

À VÉLO Grands crus, vendanges tardives, biodynamie, la tête tourne rien qu’à envisager ce Strasbourg-Colmar (125 kilomètres, une seule et réelle difficulté au milieu) par la magnifique et réputée Route des vins. À partir du km 25, notre tracé frôle le massif des Vosges sans quitter le vignoble, sauf pour les pentes boisées du mont Saint-Odile. Son pied, km 46, réclame de l’énergie, 2,5 kilomètres à 8%. Les 6000 m qui suivent et mènent à 761 m sont plus aisés. Avant : Molsheim, Rosheim, Obernai. Ensuite : Barr, Dombach-la-Ville, Kintzheim et les deux villages qui plus encore que ceux-ci racontent le vin d’Alsace, Ribeauvillé et Riquewihr. On s’amuse, au passage et selon la saison, à distinguer le grain rose du gewurztraminer du pâle riesling. On se régale des coteaux somptueux, des maisons fleuries à colombages, de cette lumière d’ailleurs. L’Alsace et ce qu’elle a de plus beau.

PIED À TERRE Un kougelhopf après le mont Saint-Odile ? Belle idée, vu la distance. La pâtisserie Receveur à Barr, km 58, propose également d’autres délices, et tient salon de thé.

DE RAON-L’ÉTAPE, NOTRE GRAND PRIX DES BÛCHERONS

86 km, D+ 1 200 m

L’itinéraire sur Strava.

Le lac de la Pierre Percée, massif des Vosges.

POURQUOI Le chêne rouvre et le pin sylvestre sont rois au nord du département des Vosges. L’atmosphère de cette trace à partir de Raon L’Étape est donc forestière. On y surprend les bûcherons à l‘œuvre sur un versant méconnue du col du Donon.

À VÉLO Raon-l’Étape est surnommée « La porte des Vosges ». Dès qu’on la quitte, l’espace devient pentu et forestier. De quoi flatter le mollet et réjouir l’œil. Le lac de la Pierre Percée arrive vite dans le viseur, on le contourne par ses hauteurs et le col de la Vierge Clarisse, mise en route. On retrouve la piste cyclable de La Plaine -une rivière- avant d’aborder le passage obligé du col du Donon par une voie peu usitée, la route forestière de Saint-Pierre. Méfiance, celle-ci présente en son pied quelques passages revêches, à 8 et 9%. Sur le balcon, on jette un œil au sommet, temple antique ! On prend le temps d’un expresso à la terrasse de l’hôtel Le Vellada, puis on reprend par le col de Praye, plateau qui mène à 785 m. Après un dernier crochet toujours forestier au-dessus de Sénones, on rentre par une autre voie cyclable, le long du Rabodeau. Quatre heures de vert plaisir.

PIED À TERRE Pâté lorrain ou pavé myrtille ? Pas de meilleur endroit au retour à Raon-l’Étape que la pâtisserie salée-sucrée de Frédéric Schwarz pour oublier les tourments du Donon.

DE THANN, GRAVIR CE BON VIEUX BALLON

87 km, D+ 1 950 m.

L’itinéraire sur Strava.

Une vue du Ballon d'Alsace, massif des Vosges.

POURQUOI Pour le Ballon d’Alsace. Pour Henri Pottier et Eddy Merckx. Pottier y a été, en 1905, le premier coureur à franchir un col du Tour de France en tête. Merckx y a remporté sa première étape, en 1969. 33 autres et 96 jours en Jaune, deux records, ont suivi. Certain que ça vous parle.

À VÉLO Des ascensions des Vosges, la plus respectable est devant nous. Km 42, Saint-Maurice-en-Moselle, versant noble du Ballon d’Alsace, chargé d’histoire cycliste. 8 kilomètres plutôt réguliers autour de 6%, bel asphalte, et comme une provocation les 1000 derniers mètres à 8%. Il est des sommets plus hauts que celui-ci (1 171 m) dans les Vosges. Le Ballon d’Alsace fait toutefois partie de ceux qu’il faut avoir gravi dans sa vie de cycliste. Là-haut, les panoramas sont à perte de vue. Le départ de Thann permet une boucle enlevée. En ouverture, col d’Oderen (7 kilomètres, final à 8%) et passage au Page avant la plongée sur Bussang. Pour terminer, on va de la vallée de la Donner à celle de la Thur par la jolie route Joffre et le col du Hundruck, après le superbe lac de Sewen. De Thann, on peut aussi gagner Bussang plus vite, mais par un bout de la N66. Dommage ici.

PIED À TERRE La conquête du Ballon d’Alsace mérite une pause. Ça tombe bien, terrasse à l’hôtel-restaurant du Sommet. Plutôt café-tarte myrtilles que baekeoffe, on a de la route. Et au bord de la Thur, le café d’Engelbourg est la terrasse la plus agréable de Thann. Pour une bière et une petite collation salée à l’arrivée.

DE COLMAR, LA FORMIDABLE ROUTE DES CRÊTES

103 km, D+ 2 050 m

L’itinéraire sur Strava.

La Route des Crêtes, massif des Vosges.

POURQUOI La route des Crêtes offre de multiples rampes et routes sinueuses et des paysages à perte de vue. On s’en réjouira encore le soir venu, à Colmar, à une terrasse de la Petite Venise, entre maisons fleuries et quais de la Lauch.

À VÉLO Alentour, les ballons nous regardent ! Aucun à grimper ici, mais cette trace déroule bien son tapis au cœur du parc régional des Ballons des Vosges. Un objectif en tête : le route des Crêtes et ses panoramas extraordinaires. Partez le smartphone chargé au max, vous allez photographier ! De Colmar, on rejoint Munster et les pentes du col de la Schlucht pour chauffer la jambe : 18 kilomètres jusqu’à 1139 m, jamais plus de 5%. De la Schlucht aux deux lacs (Blanc, Noir), les balcons sont déjà extraordinaires. Au-dessus des hêtres et des sapins, le paysage est rochers, tourbières, haute-chaumes. Le plus beau est à venir lorsque la route des Crêtes s’incline en ce sens sur le col du Pré de Raves puis celui de Bagenelles, km 63. La vue sur la plaine d’Alsace est infinie. Du Bonhomme à Orbey, on privilégie les chemins de traverse, gare aux rampes de Froide Fontaine et de Tannach.

PIED À TERRE Km 67, Le Bonhomme, on en a déjà pris plein les yeux (et les jambes), s’octroyer un arrêt au stand à La Schlitte, petite brasserie de montagne.

DE MULHOUSE, SON ALTESSE GRAND BALLON

110 km, D+ 1 570 m.
L’itinéraire sur Strava.

Le Grand Ballon, massif des Vosges, vélo, France.

POURQUOI Aborder dans les Vosges les pentes du Grand Ballon, c’est un peu comme si on pouvait s’attaquer au Mont Blanc dans les Alpes. Ses pentes sollicitent le cycliste. Il vaut bien qu’on lui consacre une boucle exclusive au départ de Mulhouse.

À VÉLO Le Grand Ballon est le sommet le plus élevé des Vosges, 1 423 m. Sa route mène à peine plus bas, 1 343 m. Par son versant sud, celui que l’on approche à Cernay, l’ascension s’apparente par le temps qu’on y consacre à un obstacle alpestre. La pente moyenne, inférieure à 5%, est anecdotique. Les 5 kilomètres de son premier balcon, Herrenfluh, sont plus parlants : entre 7 et 8,3%. Après le temps de roue libre du col Amic (825 m), les 6,5 derniers kilomètres du Grand Ballon incitent également au respect, 8% sans relâche. On peut d’ailleurs trouver plus exigeant encore en l’abordant par le sud-ouest, de Moosh où on se coltine à des passages entre 9 et 16% ! Là-haut, on profite pleinement des panoramas de la route des Crêtes jusqu’au Marksheim, retour dans la vallée par pistes cyclables et forêts, comme à l‘aller. Un tour en (Grand) Ballon peut suffire.

PIED À TERRE Pour un moment authentique afin de célébrer le Grand Ballon, simple café ou spécialités macaires (très local), sortir du tracé au Markstein, km 56, auberge Steinlebach. Et si vous craignez l’hypoglycémie à 30 kilomètres du retour, stop à Guebwiller. Dany Husser a appris son métier dans la pâtisserie qu’avait fondé son grand-père ici-même en 1927. Également salon de thé.

 

 

Share

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments